Obituaire (vers 1410)
Albi, bibliothèque municipale, Ms. 8 (111)

Des quatre obituaires, celui-ci est sans doute le plus connu et le plus cité, car c'est indéniablement le plus intéressant. C'est en effet celui qui recèle le plus d'informations sur la construction de la cathédrale gothique. Rappelons que c'est en grande partie grâce à une étude minutieuse de cet obituaire que Jean-Louis Biget a pu dresser une chronologie détaillée de la construction de la cathédrale gothique. La date de rédaction de ce manuscrit correspond en outre à la période d'apogée de la pratique obituaire. Il est cependant incomplet : les feuillets correspondants aux six premiers jours de janvier ainsi que du 10 au 15 mars sont manquants. Cette lacune est partiellement compensée par les mentions reportées sur l'obituaire de 1604.